22 juil. 2012

Teen Wolf

Film américain

Date de sortie: 1985

Réalisé par: Rod Daniel

Avec: Michael J. Fox, James Hampton, Susan Ursitti, Jim MacKrell...

Durée: 1h32

Genre: Comédie / Fantastique

Synopsis: cott Howard est un lycéen assez mal dans sa peau. Un soir lors d'une fête il commence a se transformer en loup-garou. Ceci va être alors remarqué par tout ses camarades de lycée qui plus tard n'y prêteront même plus attention. Mais cela va le rendre populaire et va alors utiliser sa popularité pour devenir le petit ami de la fille la plus convoité dans son lycée.
  


Avant d’être une série, Teen Wolf est avant tout une comédie fantastique datant des années 80. Pur produit de cette décennie, ce film se destine d’abord à un public d’adolescent, de par sa forme et son fond. On retrouve un Michael J. Fox sur le point d’être consacré avec Retour vers le Futur dans le rôle d’un adolescent confronté à des changements plus que bouleversants. Cette comédie n’a pourtant rien d’innovant puisqu’elle suit le schéma habituel d’un teen-movie classique.

Le héros, Scott Howard, est un jeune lycéen pris dans les tourments de l’adolescence. Loin d’être populaire, il est le sous-fifre de la star du lycée qui va se transformer en une grosse brute et rival. Comme tout bon film d’ado, Scott est accompagné d’un meilleur ami assez exubérant qui n’est autre que le rigolo de service, ainsi que d’une amie qui n’a pas l’air indifférente à ses charmes. Mais Scott n’a d’yeux que pour une magnifique camarade, qui est bien entendu la copine de son ennemi. Si le scénario reste basique, la forme est différente : tout d’abord le film se concentre énormément sur le basket-ball, puisque ce sport sera le deuxième facteur changeant de la vie de Scott. Ensuite, le fantastique est introduit à l’histoire : Scott découvre qu’il est un loup-garou, fait génétique dans sa famille. Sa vie va ainsi basculer et notre héros va gagner en popularité, mais d’une manière peu conventionnelle.

Ce film n’est pas seulement une comédie pour nous changer les idées : au contraire, c’est une réflexion sur l’adolescence et il aborde des sujets intéressants et importants dans la vie de tout adolescent. La transformation en loup-garou n’est qu’une métaphore pour parler des changements physiques qui accompagnent la puberté ainsi que des relations qui se tissent entre élèves. Scott va mettre en avant son changement pour devenir une superstar du basket, mais quel est le prix de tout ça ? Est-il obligé d’être en loup-garou pour réussir ? A travers ces changements hormonaux et sociaux, Scott va comprendre qu’il suffit d’être soi-même pour réussir dans la vie : il faut s’accepter tel que l’on est. Telle est la morale du film. Pourtant, le film va plus loin puisqu’à travers le basket-ball et le loup-garou star, c’est un problème de racisme qui est sous-jacent. Le fait que tout le monde accepte la particularité du héros montre une ouverture d’esprit qui n’est pas forcément présente dans la vie réelle. Ainsi, en plus du fait de devoir s’accepter tels que nous sommes, avec les changements que la vie nous apporte, nous devons aussi apprendre à connaître et accepter les autres, quelle que soit leur origine.

Cette comédie est sympathique, mais la réalisation n’aide pas à l’avancée de l’histoire. Elle est trop basique, trop souvent coupée par des matchs de basket qui durent une éternité pour que le plaisir du film soit bien présent. Côté prestation, il n’y a rien à dire sur Michael J. Fox toujours aussi parfait dans ses rôles. On retiendra le maquillage plutôt déluré pour le loup-garou, qui ressemble plus à un gentil toutou qu’à un vrai loup-garou. On est très loin de Hurlements de Joe Dante, mais c’est sûrement la comédie qui veut ça.


Loin d’être exceptionnel, ce film se laisse voir et on passe quand même un bon moment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire