25 nov. 2012

Crimson Shell

Auteur: Mochizuki Jun

Type: Shonen

Genre: Action, Drame, Fantastique 

Editions: Ki-oon

Publication: Terminé => One shot

Résumé: Puissante sorcière, la jeune Claudia doit tout au mystérieux Xeno, qui l’a aidée à apprivoiser ses pouvoirs quand tous autour d’elle avaient renoncé. Elle a désormais trouvé sa place au sein de Crimson-Shell, une organisation qui lutte contre les agissements d’un scientifique fou. Mais lorsque Xeno trahit Crimson-Shell, le monde s’écroule autour de la jeune fille. Cernée par le danger, confrontée à des apparences souvent trompeuses, parviendra-t-elle à percer le secret de Xeno ?



Première œuvre de Mochizuki Jun, Crimson-Shell n’est pas sans rappeler celle majeure de l’auteure, Pandora Hearts. Les familiers de ce titre ne pourront d’ailleurs pas s’empêcher de dresser quelques parallèles entre les deux mangas, que ce soit au niveau des personnages, du design ou de l’histoire.

Avec Crimson-Shell, la mangaka nous présente une première histoire prometteuse, mais qui possède néanmoins quelques défauts. Ainsi, le scénario nous propose un récit qui semble bien maitrisé et qui ne laisse pas la place à des quelconques longueurs puisque tout s’enchaîne rapidement. On peut donc saluer ce point qui se prête parfaitement au format de one-shot du manga, mais c’est également une des faiblesses de l’histoire. En effet, avec cet enchainement rapide de nombreux aspects du récit sont à peine survolés tels que les faits qui sont expliqués grossièrement ou les personnages à peine esquissés. Ces derniers n’ont aucune profondeur et le lecteur n’a pas le temps de s’attacher à l’un ou l’autre. En fait, le seul aspect vraiment développé reste les sentiments de l’héroïne envers son ami Xeno car elle semble baser ses initiatives là-dessus.

Côté graphisme, les dessins sont pas mal et on sent l’auteure qui a trouvé son style, mais qui tâtonne encore. De plus, si on a déjà lu Pandora Hearts avant ce one-shot, on s’aperçoit que les personnages entre les deux œuvres se ressemblent énormément, pour ne pas dire qu’ils sont les mêmes.


Certes on ne s’ennui pas en lisant Crimson-Shell car l’action et les révélations se suivent sans laisser au lecteur le temps de souffler. Mais au final on ressort avec un petit arrière goût de déception car on a plus de questions à la sortie que de réponses. De  mon avis, cette histoire aurait mérité d’être un peu plus développée. Malgré tout, cela reste un bon divertissement qui pourrait s’apparenter à une ébauche de Pandora Hearts et en dépit des défauts le potentiel de la mangaka ressort très bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire