22 sept. 2015

Endgame, T.1: L'Appel

 Auteur: James Frey, Nils Johnson-Shelton

Titre original:  Endgame, Book 1: The Calling

Edition: Gallimard

Genre: Jeunesse, Science-Fiction

Date de parution: 2014

Résumé: Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme.
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n'a ni règles ni limites.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur.

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d'un grand auteur. Addictif !

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or (Lire les règles du jeu Endgame sur www.endgamerules.com).

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.



Je tiens d'abord à remercier les éditions Gallimard et le site BookNode, grâce à qui j'ai pu lire ce roman.

Premier tome d’une nouvelle saga Young Adult Endgame propose un résumé assez alléchant qui soulève notre curiosité alors même que le livre est encore fermé : 12 joueurs, des énigmes, la fin du monde à éviter. Ce petit cocktail est attrayant et c’est avec frénésie qu’on tourne les premières pages et que l’on dévore les premiers chapitres.

Malheureusement, si l’histoire semblait prometteuse beaucoup de points négatifs viennent entacher cette lecture. Tout d’abord, cette impression persistante de déjà-vu autour de l’intrigue. On retrouve des éléments déjà utilisés auparavant chez d’autres livres Young Adult, comme le fait d’avoir douze adolescents devant s’entretuer ou bien que le sort du monde entier soit dans les mains d’une poignée de jeunes gens par exemple. Si dans la forme c’est assez redondant, la présence des énigmes aurait pu aider ce roman à se démarquer de ses prédécesseurs. Cependant, l’utilisation bancale de ces énigmes, l’intrigue inégale et la succession de scènes pour certaines invraisemblables rendent la lecture parfois pénible.

Il est également regrettable que les énigmes ne soient qu’un brouillard indéchiffrable pour le lecteur : si pendant un petit moment il est au même niveau d’incompréhension que les joueurs, il est rapidement dépassé par ces derniers qui résolvent leurs problèmes assez facilement au final. Il aurait été bien plus intéressant de l’impliquer en lui permettant de deviner certaines choses. Ainsi, on se sent encore plus à l’écart des personnages, auxquels on a déjà du mal à s’identifier au vu de leurs capacités surhumaines.

Outre cette absence de sympathie, les personnages sont malheureusement les éternels clichés des adolescents héros. Peu développés, ils sont même les stéréotypes des pays et lignées qu’ils représentent, ce qui est assez agaçant. On reprochera également un manque d’originalité quant aux futurs gagnants, prévisibles dès les premières présentations.  

L’écriture, quant à elle, est très simpliste et même sèche, avec l’utilisation de phrases et de chapitres très courts, qui atteste de l’urgence de la situation. Les auteurs mettent ainsi l’accent sur cette notion de temps qui s’échappe rapidement, mais en parallèle cette dernière dans le récit même devient erronée avec l’absence de repères temporels et cette sensation que l’on se joue de nous en truquant le temps. La lecture est également alourdit par la présence de toutes ces données autour des chiffres, seulement présentes pour la grande énigme, soit dit en passant une bonne idée de base. Mais sa complexité ne donne pas envie de tenter de la résoudre malgré une récompense alléchante.

Néanmoins, le récit est bien rythmé et avance au gré de rebondissements parfois saugrenus, mais qui empêche le lecteur de sombrer dans l’ennui. Les touches de mythologie et la présence de grands sites encore aujourd’hui mystérieux sont un bon point qui tentent d’apporter de la crédibilité au récit.

Ce premier tome nous dévoile donc les personnages et les enjeux de leur combat. Malgré de nombreux points négatifs, la lecture s’est faite rapidement, et je reste assez curieuse pour découvrir la suite plus tard. 

1 commentaire: