Les Bizarres, tome 1: Catastrophe à Huggabie City

Auteur: Adam Cece

Titre original:  The Extremely Weird Thing That Happened in Huggabie City

Edition: Bayard

Genre: Jeunesse

Date de parution: 2019

Résumé:  Bienvenue à Huggabie City, la ville la plus bizarre au monde, où l'étrangeté est la règle. On y trouve des piranhas végétariens, des chauve-souris tueuses, un rat de laboratoire qui s'appelle Ralph et qui ne parle que portugais (Bem oui...!), de la confiture, des tonnes de confiture, et puis, les rues ont toutes le même nom. Mais cette fois, il se passe des choses vraiment très bizarres: un vent de normalité souffle sur la ville. Et Kipp, Tobias et Coralie sont bien décidés à démasquer les responsables!



J’ai eu la chance d’être contactée dans le cadre de l’opération Masse Critique Privilège sur Babelio qui m’a proposée de découvrir ce roman jeunesse Les Bizarres, Tome 1 : Catastrophe à Huggabie City, par Adam Cece et publié par Bayard.

Même si le genre jeunesse n’est pas ma prédilection, j’ai pourtant pris plaisir à découvrir ce premier tome qui nous plonge dans une aventure emplie de mystères et de rebondissements. Il faut dire que Huggabie City n’est pas une ville comme les autres puisqu’il s’agit de la ville la plus bizarre au monde avec chacun de ses habitants présentant une étrangeté. C’est d’ailleurs un des points forts de ce roman, car contrairement à un schéma plus classique que l’on peut retrouver dans d’autres histoires, ici ce n’est pas le surnaturel qui s’invite mais bel et bien le naturel et l’ordinaire. C’est un angle intéressant car au-delà de nous présenter un récit jeunesse, on retrouve un message fort et important derrière qui critique notre société. En effet, tout a tendance à être uniformisé de nos jours et il est de rigueur de pointer du doigt les personnes qui n’entrent pas dans le moule, essayant par là-même de gommer nos différences.  Ce sont pourtant ces dernières qui nous rendent uniques et à travers cette lecture l’auteur semble vouloir conforter les enfants dans le fait qu’il est normal d’être différent, qu’il faut s’accepter tel que nous sommes pour pouvoir vivre ensemble en harmonie.
C’est un très beau message qui s’inscrit naturellement dans le cours des événements qui n’arrêtent pas de se succéder. Dès le départ on est embarqué dans l’action avec pour finalité comprendre ce qui se passe et endiguer le phénomène qui transforme toute la ville. Les trois personnages principaux, Kipp, Tobia et Coralie n’auront de cesse de stopper cet étrange incident, menacés par des protagonistes aussi étranges qu’une sorcière avide de les tuer ou un cadavre puant.

On s’attache rapidement à nos trois héros, qui dégagent un certain charme. Même si on n’échappe pas à ce choix du trio tant plébiscité dans les récits jeunesses, leur amitié est touchante et leurs différentes particularités les rendent touchant.


Le récit est très sympathique, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Et surtout, ce qui est assez plaisant au début, c’est d’avoir un narrateur omniscient à travers l’écrivain qui prend souvent à parti le lecteur. Ainsi des infos supplémentaires sont données, et on a l’impression de faire quelque peu parti du récit. Malheureusement j’ai trouvé ses interruptions trop nombreuses, elles finissent par moment par casser ce bon rythme, ce qui est dommage. Cela n’a quand même pas entaché mon plaisir de lire les aventures de ces enfants, qui se dévorent rapidement et nous font passer un agréable moment à Huggabie City. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bilan Décembre 2018

Do You Speak Manga? 2019

#Doyouspeakmanga? Bilan de Février