13 janv. 2017

Sanatorium

Auteur: Johanna Zaïre

Edition: Editions Auoédité

Genre: Thriller

Date de parution: 2013


Résumé: Le lendemain de Halloween, une jeune fille se rend dans le commissariat du village de Kingsley. Elle est exténuée et mutilée. Elle déclare que ses amis ont été tués dans un sanatorium non loin de là. Cependant, malgré les recherches, tout porte à croire que la déclaration de la jeune fille est fictive.





Sanatorium est un roman que j’avais envie de découvrir depuis un long moment déjà : lieu abandonné, cinq jeunes qui le visitent un soir d’Halloween, des meurtres, une seule rescapée… tous ces éléments font un bon scénario classique de film d’horreur très alléchant.

J’ai fini par me laisser tenter par cet achat et je me suis lancée dans cette lecture que j’ai très rapidement terminée.

D’abord surprise par l’épaisseur du roman, je suis ressortie légèrement déçue de cette lecture. Même si la plume de l’auteur est dans l’ensemble agréable, ce roman manque cruellement de descriptions. En effet, tout va bien trop vite et il est totalement impossible de s’attacher aux personnages ou de ressentir une quelconque atmosphère. Le comble pour un roman qui situe son action principale dans un sanatorium déserté, voire hanté.

Si la découpe du roman en 3 périodes est intéressante pour son déroulement et développement, ce manque cruel de descriptions donne l’impression qu’on survole le récit. Alors que la première partie nous dévoile la disparition des jeunes, chaque action se déroule bien trop rapidement, nous donnant une impression désagréable de bâclé. La succession des événements ne paraît donc pas cohérente au vu de la vitesse à laquelle ils se succèdent. L’atmosphère d’horreur qu’il aurait été logique de retrouver à ce moment-là n’est pas non plus présente, puisque l’enchaînement des scènes et actions ne permet pas de poser une réelle ambiance. Cela est d’autant plus frustrant que l’idée de départ est bonne même si elle n’est pas innovante.

Les deux autres parties souffrent elles aussi des mêmes défauts. La seconde partie nous fait suivre deux policiers qui enquêtent sur les disparitions. Tandis qu’ils recherchent des indices au sanatorium, on voit que l’auteur tente d’accentuer la partie surnaturelle du récit, mais à nouveau tout va trop vite. Certes, on commence à se poser de nombreuses questions, mais rien n’est réellement approfondi et on enchaîne trop rapidement sur la troisième partie qui nous dévoile une chute déjà vue, mais surprenante sur le coup.


Au final, on ressort de cette lecture frustrée : les attentes sont hautes face au résumé intrigant et très alléchant, mais le tout aurait gagné à être bien plus développé.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire