24 avr. 2012

Chrno Crusade

Auteur: Moryama Daisuke

Type: Shonen

Genre: Action, Aventure, Drame, Fantasy

Editions: Kadokawa Shoten (pas de publication française)

Publication: Terminé => 8 tomes

Résumé: En 1928, la ville de New York est témoin d'une vague de phénomènes paranormaux et démoniaques de plus en plus importants. Le monastère de Magdalena forme une armée d'exorcistes constituée de soeurs et de prêtres très spéciaux afin de mettre un terme à cette déferlante maléfique. Rosette Christopher, l'une de ces jeunes combattantes, fait un pacte avec un démon autrefois sanguinaire, Chrno, dont elle espère l'aide en vue de retrouver son frère Joshua, enlevé par Aion, le plus puissant des démons. Celui-ci est animé de biens funestes desseins...


On entre doucement dans l’histoire de ce shonen, rondement bien mené du début à la fin. On fait connaissance au début du manga de l’héroïne, Sœur Rosette, qui est loin d’être une sœur comme les autres. Elle est accompagnée de Chrno, un jeune garçon qui l’aide dans ses missions qui consistent à détruire des démons. C’est d’ailleurs sur un bateau arrivant à New-York que se déroule la première aventure.  On comprend rapidement que Rosette est loin d’être une fille stupide et peureuse. Elle tient de l’héroïne de shonen : têtue, aventureuse, elle n’hésite pas à se battre jusqu’au bout pour gagner. Mais elle est aussi très maladroite, et la statue de la Liberté, entre autres, va en faire les frais. Le mangaka pose le décor avec ce premier épisode, nous présentant ses personnages très proches.

Une nouvelle affaire va tout chambouler et nous plonger cette fois-ci dans l’intrigue principale. On va apprendre le passé de Rosette : sa rencontre avec Chrno, pourquoi elle s’est engagée en tant que sœur. On apprendra surtout qui est Chrno, démon qui a perdu ses cornes. Comment il s’est retrouvé enfermé sur terre, et surtout le lien entre lui et Rosette : car en effet, le Chrno que l’on voit (petit) n’est pas la vraie apparence du démon. Ses pouvoirs sont maintenus dans une montre que Rosette porte autour de son cou. Si par malheur ils sont relâchés, c’est dans l’âme de Rosette qu’ils vont puiser leur force, raccourcissant l’espérance de vie de la sœur. A travers la rencontre avec d’autres personnages, qui seront tout aussi important que les héros, on avance sur les traces d’Aion, mais également sur la recherche de Joshua, le frère perdu de Rosette.

La première partie du manga est encore assez légère, l’auteur nous offre des scènes d’action distillées avec l’humour. Le tout très bien mixé. Cela change dans la deuxième partie du manga, qui devient plus sérieux et plus sombre au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue. L’évolution se fait progressivement, sans à coup, ce qui fait qu’on s’immerge totalement dans le manga. Une autre particularité du manga, c’est l’usage des flashbacks, très présents, car ils sont importants pour comprendre la complexité des relations qui unies tous les protagonistes. Mais ces flashbacks sont également bien dispersés et arrivent au moment propice.

En ce qui concerne le dessin, on ne doit pas s’attendre à quelque chose de nouveau. On retrouve les traits communs aux shonens, mais on ne crachera pas sur la clarté des combats.

La fin est la partie qui m’a le plus émue. Alors qu’on monte en tension au fil de la lecture, se demandant si la lutte finale entre les démons et Rosette se terminera bien, la fin reprend un ton plus posé. On apprécie le temps que prend le mangaka pour faire un retour sur tous les personnages encore vivants, expliquant en quelques coups de crayon ce qu’ils sont devenus. On joue avec les émotions et ça fonctionne à merveille.

Le seul problème, c’est que ce manga n’est plus édité. Pour le lire, il faut trouver les scans.

Que cela ne vous empêche pas de le chercher, et surtout de le lire. Vous ne serez pas déçus par ce manga : une fois la lecture commencée, on ne peut plus s’arrêter.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire