Ludwig Revolution

Auteur: Kaori Yuki

Type: Shojo

Genre: Fantastique, Contes

Editions: Tonkam

Publication: Terminée => 4 tomes

Résumé: Yuki Kaori ou comment détourner les contes pour enfant. Vous imaginiez Blanche Neige, La Belle au Bois Dormant ou le Petit Chaperon Rouge comme de belles princesses, douces, gentilles et innocentes ? Eh bien vous allez les découvrir en tant que tueuses, meurtrières, psychopathes. Et tout ça aux côtés de Ludwig, un charmant Lord anglais qui fait de bien étranges rencontres.



Lancée à la recherche de nouveaux titres dans le cadre du challenge Do you speak mangas ? j’ai découvert Ludwig Revolution, manga que je n’aurais sûrement pas pris la peine de lire sans ça. Pourtant ce fut une réelle surprise et j’avoue avoir dévoré les quatre tomes avec plaisir.

Si au départ la classification shojo (et mon manque d’assiduité quant à lire le résumé) ne m’a pas fait me précipiter dessus, j’ai été rapidement prise dans l’histoire qui reprend les contes de nos enfances. Cependant ces derniers sont loin de ressembler à ce qu’on connaît, bien au contraire. Et c’est ici une des forces du manga : la réécriture des contes d’un point de vue différent, décalé tout en gardant les grandes lignes et surtout la violence qui s’en dégage. Blanche-Neige, Cendrillon, le Petit Chaperon Rouge, la Belle au bois dormant par exemple se retrouvent bien loin de leurs homonymes souvent caricaturaux. Chaque personnage agit selon des mobiles qui lui sont propres et qui correspondent parfaitement à une psychologie travaillée. On est donc loin de l’image de la petite princesse gentille et parfaite et cette destruction de codes fait du bien.



Une autre force de l’histoire réside dans le personnage principal de Ludwig, fil conducteur du récit. Il concentre en lui beaucoup de clichés des mangas : beau, jeune, intelligent et qui ne jure que par les filles aux gros seins, mais on ne peut s’empêcher de s’attacher à lui. Sous couvert d’une certaine froideur on découvre peu à peu un être touchant et altruiste (à sa manière certes) qui à travers sa quête pour trouver la femme idéale (avec de gros seins donc) va finir par aider celles qu’il convoitait au premier abord.


Entre humour et violence, cette redécouverte des contes se lit avec plaisir puisqu’elle touche à des thèmes communs : amour, convoitise, jalousie, pouvoir, vengeance. Tout est réuni pour faire un cocktail étonnant et captivant. 


Commentaires

  1. Si tu as aimé ce détournement des contes traditionnels, tu aimerais peut-être Moonlight Act ^^

    Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Japan Expo Sud 2018

Des Visages et des Morts

Concert Toto