4 août 2011

Coupe Gorge

Auteur: Carol O'Connell

Titre original: Winter House

Traducteur: Elisabeth Luc

Editions: Fleuve Noir

Genre: Policier

Date de parution: 2006

Résumé: Central Park West, quartier huppé de New York. Appelée en urgence par une vieille dame, la police découvre, dans son salon, le cadavre d’un serial killer. Il s’agit apparemment d’un simple cas de légitime défense. Mais la scène du meurtre, Winter House, est déjà bien connue des médias : une famille entière y a été massacrée soixante ans plus tôt à coups de pic à glace. Et la septuagénaire qui l’habite n’est autre que la mystérieuse enfant disparue après ce crime jamais élucidé. L’inspecteur Kathy Mallory est chargée de l’enquête. Pour elle, l’agression ressemble trop à une mise en scène. Propulsée dans un monde étrange où passé et présent se confondent, la jeune femme est bien décidée à faire parler les fantômes de Winter House…



Ce roman nous présente une histoire très bien ficelée, qui mêle présent et passé avec justesse. On entre vite dans le vif du sujet, avec ce cambriolage qui a mal tourné, et cette dame agée qui ne semble absolument pas choquée par son geste. On apprend d'ailleurs tout de suite qu'elle n'est autre que la Rouquine, jeune fille qui avait disparu 60 ans auparavant, le jour où presque toute sa famille avait été tuée. Par dessus le marché, le cambrioleur n'a pas été tué à l'aide de ciseaux, mais avec un pic à glace, la même arme qui avait tuée 9 membres de la famille Winter. Coincidence? Ce n'est pas vraiment l'avis de l'inspecteur Mallory, tête brûlée, qui va tout faire pour trouver la vérité. Et qui va y parvenir.

On voyage donc entre les faits présents, un tueur qui se fait tuer par une mamie, et les meurtres passés qui n'ont jamais été élucidés. Et la vérité s'impose petit à petit, à la lueur des indices trouvés par le coéquipier de Mallory, passioné par les crimes au pic à glace. Il faut dire qu'il tient ça de son père et de son grand-père. Et toutes les données amassées par ces inspecteurs permettra de découvrir ce qui s'est réellement passé 60 ans plus tôt.

Ce roman est très bien écrit, avec une intrigue dense et passionnante. Le voile qui entoure le mystère de la famille Winter se lève au fil des pages, nous faisant côtoyer un monde de fantôme, à moins que ce ne soit la frontière avec une douce folie. Qu'en est-il vraiment? Que se passe-t-il? Pourquoi veut-on tuer la vieille Nedda qui est enfin revenue chez elle? Tout est mis en place avec subtilité.

Les personnages font également la force de ce roman. Il faut dire qu'ils sont assez atypiques. Un géant pour psy, mais qui est empathique pour pouvoir exercer. Une flic désagréable au plus au point, voire détestable, qui n'hésite pas à user de manipulations, mensonges et tricheries afin de parvenir à ses fins. On a réellement l'impression que c'est un personnage sans coeur, aux antipodes de son camarade psy. Elle est en cela l'opposé du gentil flic parfois un peu bourru, mais qui a toujours du coeur. Mais il faut lui reconnaître sa tenacité face à une affaire. D'ailleurs, alors qu'on croit que la vérité a enfin éclatée, que tout est dit, elle nous bluffe en nous démontrant une partie de l'affaire que nous n'avions pas pu voir. Et la machination est déjouée.


Ce qui fait la magie de ce livre, c'est surtout tout le mystère qui entoure les meurtres passés, cette envie que l'on a de découvrir qui est le véritable coupable. On fonce alors dans la lecture, qui ne déçoit pas du tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire