3 août 2011

La Nonne

Film espagnol

Date de sortie: 2006

Réalisé par: Luis de la Madrid

Avec: Anita Briem, Belen Blanco, Cristina Piaget

Durée: 1h36

Genre: Horreur

Titre original: La Monja

Synopsis: Elèves dans une école privée, six jeunes femmes subissent les mauvais traitements d'une nonne impitoyable. Quand l'une d'entre elles tombe enceinte, cette dernière décide de la "purifier" par la torture. Ses amies décident de l'aider et d'intervenir. La nonne disparaît et quelques semaines plus tard, l'école ferme ses portes.

17 ans après ces évènements, les six amies ont grandi et se sont éloignées, afin d'oublier ce terrible secret qui les lie. Pourtant quand deux d'entre elles sont retrouvées mortes, elles doivent se rendre à l'évidence : la nonne est de retour. Aidée de la fille de leur amie assassinée, elles retournent à l'école pour faire face à leur passé et affronter cette nonne vengeresse...





Voici bien un film d'horreur qui ne fait pas peur. Bien au contraire, il est ennuyeux d'un bout à l'autre de l'histoire. On commence par un flash-back: lumière lumineuse pour montrer que tout va bien, avec 6 jeunes filles un peu rebelles qui n'aiment pas la mère supérieure qui leur donne des cours. Cette dernière s'en prend à une des filles, Marie, et son visage change... et on atterrit dans la réalité, ceci semble n'avoir été qu'un cauchemar. Marie se réveille 17 ans plus tard, chez elle. La lumière du film a changé, elle est sombre pour bien montrer le ton que prend le film. Mise en place du scénario. Sauf que là, on se retrouve à une fête d'étudiants, avec la présentation des personnages principaux. Présentation fade et longue, sans intérêt, accompagnée de dialogues plats et inutiles. Et on passe de la maison de Marie à la fête durant tout le temps du début. Jusqu'à ce que bien sûr la fille de Marie, Eve, rentre et découvre sa mère morte, avec au dessus d'elle l'image d'une nonne. Le ton est donné, la nonne, mère supérieure, est le spectre qui va tuer tout le monde, on ne sais pas pourquoi. Enfin si, nous spectateurs comprenons tout de suite que cette nonne est morte, qu'elle se sert de l'eau pour accéder à ses victimes et les tuer. Et comme on est loin d'être benés, on se doute que ces femmes tuées, qui ne sont autres que les 6 jeunes filles du début, doivent avoir affaire avec la mort de cette terrible nonne.

Hourra! 1h30 plus tard, on apprend que nous avions vu juste! trop forts. Pendant ce temps, on assiste à la mort des femmes sans sourciller ni exprimer une once de frisson. Tout est plat; même l'apparition de la nonne, qui est sensée être horrifique, est sans saveur. On voit juste une femme qui se dandine dans l'eau, genre je bouge mes bras pour te faire peur.

La mise en scène des meurtres est sympa, elle s'inspire de tableaux représentant la mort de saintes.... Saintes qui partagent donc leurs noms avec les victimes. Le problème, c'est que quand on découvre ces tableaux, l'image est tellement sombre qu'on ne voit pas très bien les détails du tableau.

Le réalisateur s'inspire aussi du Projet Blair Witch, puisque de temps en temps les scènes sont filmées caméra amateur: en effet, l'un des personnages est féru de sa caméra, et passe son temps à tout filmer. Dommage que cet hommage ne soit pas plus exploité. Son utilisation reste basique et on n'a pas cherché à s'en servir pour faire peur.

Quant à la fin, si on a réussit à suivre le film, on aura deviné la fin avant qu'elle ne nous soit dévoilée. M'étant presque endormie, j'ai eu la surprise de découvrir tout ça en même temps qu'un personnage.


Bref, ce film est un navet qui ne mérite pas d'être classé dans la section horreur. Le scénario est intéressant, mais il n'a pas été assez bien exploité, nous offrant un film ridicule. A éviter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire