24 juin 2012

Highshool of the Dead

Auteur: Satou Daisuke (scénario); Satou Shoji (dessin)

Type: Seinen

Genre: Action, Horreur, Ecchi

Editions: Pika

Publication: En cours => 7 tomes

Résumé: La journée du 13 avril avait commencé comme une matinée ordinaire au pensionnat de Takashi. Mais alors qu’il sèche les cours et s’apprête à faire une petite sieste sur la terrasse de l’établissement. Il aperçoit devant le portail un professeur se faire dévorer par ce qui semble bien être un mort-vivant... Tout bascule alors dans l’horreur et le gore. Takashi va tenter de quitter l’enceinte de l’établissement en compagnie de Rei, son amie d’enfance. Elle sera accompagnée de quelques autres élèves et Mlle Marikawa, l’infirmière sexy et étourdie. Mais rien ne dit que la situation sera plus reluisante à l’extérieur...Le monde est contaminé par une maladie qui transforme les humains en morts-vivants. Des lycéens ainsi qu’une infirmière scolaire s’engagent alors dans une course effrénée pour essayer de leur échapper. Contre les morsures et autres griffures, les voilà armés de battes de base-ball, de piquets et tout ce qui permet de broyer les crânes des infâmes créatures… La lutte pour la survie commence… Et il n’y a pas d’antidote !



Highschool of the Dead est un seinen qui devrait ravir les fans de zombies. Comme le titre l’indique, les héros de ce manga ont affaire à des morts-vivants qui, comme dans toute histoire de zombie qui se respecte, sont friands de chair fraîche humaine. On assiste à un début d’apocalypse à laquelle quelques lycéens tentent de faire ça.

L’histoire en elle-même ne brille pas vraiment par son développement. Alors qu’on s’attend à quelque chose d’innovant, on se rend compte que finalement on est face aux rouages habituels des histoires de zombie : bastons, dégommage de monstres dans un bain de sang. Malgré tout on ne s’ennuie pas, et on peut même noter quelques différences qui sont intéressantes et qui font que l’on accroche au manga. Tout d’abord, ce sont les personnages principaux. On a plus souvent l’habitude de voir un groupe d’adultes avec quelques enfants qui combattent pour survivre. Ces adultes représentent le survivant au sang froid, qui sait prendre les bonnes décisions pour sauver les autres. Ici, on s’aperçoit que la seule adulte du groupe est en fait une grande enfant qui ne prend pas de réelles décisions et qui ne fait que suivre les lycéens. De plus, la plupart des adultes rencontrés sont soit déconnectés de la réalité puisqu’ils refusent d’accepter ce qui se passe ; soit des fous sectaires qui profitent du chaos pour étaler leur pouvoir. Seuls quelques adultes (notamment les parents des héros) sont un exemple de l’adulte combatif qui est prêt à tout pour survivre.

Une autre différence est le but que poursuit notre petit groupe. Bien que la survie soit primordiale, leur priorité n’est pas de trouver un abri mais de retrouver leurs parents. Ce but commun fait la force et le maintient du groupe. Et même si on suit les aventures d’un group de survivants, les auteurs n’ont pas oublié d’aborder le caractère de chacun, les rendant unique, voire un peu stéréotype.

Même si Highschool of the Dead ne nous présente pas une histoire extraordinaire, ce manga a la prétention de nous divertir, chose qu’il réussit parfaitement. Cela tient également aux dessins, notamment aux belles scènes de combat. On note aussi l’attention portée aux filles dans des tenues sexy et à leurs formes plus que généreuses. Les fans apprécieront cette petite touche de fan service qui ne nous détourne pas pour autant de l’histoire elle-même.

Highschool of the Dead a été adapté en série animée de 12 épisodes. Cet animé est très fidèle au manga et se laisse regarder avec plaisir. On a aussi le droit à un générique bien rock, qui met de bonne humeur. Si vous appréciez les histoires de zombies, foncez sur ce seinen.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire