29 juin 2012

Les dessous de Palm Beach

Série américaine (1991- 1999) (Silk Stalkings)

Genre: Crime, Drame, Mystère

Durée: 60 min

Créée par: Stephen J. Cannell

Production terminée: 8 saisons, 178 épisodes

Avec: Mitzi Kapture, Rob Estes, Chris Potter...




Retour aujourd'hui sur une série qui a marqué mon enfance: Les Dessous de Palm Beach. Pour ceux qui ne connaissent pas, cette série policière mettait en scène deux flics qui enquêtaient dans les milieux riches de Palm Beach en Floride.

Bon, ok, cette série est vraiment loin d'être géniale, mais quand on est petit on aime en général beaucoup de choses nulles. Enfin, du moins c'était mon cas et les Dessous de Palm Beach entre le groupe des séries policières mauvaises. Pourquoi? Tout simplement par ce que le scénario ne vole pas haut. Tout au long des huit saisons, on assiste à des meurtres de gens riches pour des raisons financières ou de jalousie. On retrouve souvent le mari ou la femme en tueur. Pas très innovateur. De plus, on ne peut pas vraiment considérer cette série comme très crédible en voyant les femmes flics habillées en tailleur dont la jupe descend toujours juste en dessous des fesses, le tout accompagné par des talons haut (pratique pour courir) et un sac à main. On dirait plus des femmes d'affaire que des policiers, mais c'est pas grave. Attardons-nous encore un peu sur l'esthétique vestimentaire des personnages en général. Outre les tenues inappropriées, soulignons aussi les couleurs criardes des vêtements, qui vont du vert flashi au rose fluo en passant par du bleu électrique, du jaune voyant et d'autres couleurs bien pétantes. C'est un arc-en-ciel qui défile sous vos yeux. Ce défilé de couleurs criardes est un peu la signature de la série. En effet, on les retrouve dans le commissariat de police: des murs bleus voire roses, avec une touche de palmier vert fluo. Ca donne envie d'y passer faire un tour. On retrouve ce genre de décoration chez les personnages eux-mêmes (chez Rita Lance par exemple.) 

Outre ces couleurs voyantes, la particularité de la série est d'afficher des filles en bikinis ou sous-vêtements super sexy pour accentuer ce côté huppé & sex. D'ailleurs, on les retrouve toujours dans la scène d'ouverture de chaque épisode: on commence toujours par une petit scène de sexe pour bien mettre dans l'ambiance. Ah et c'est là qu'on remarque la merveilleuse particularité des américains qui savent faire l'amour tout habillés! Si si, je vous assure que je ne rigole pas. Les femmes ont toujours leur culottes (voire leur robe ou jupe) et les hommes leur caleçon. Quand je vous disais que cette série brille pour sa crédibilité!

Il n'empêche que je peux la regarder parce que je suis attachée au premier duo, composé des sergent Lance et Lorenzo. Ces deux étaient vraiment bien et surtout attachants. Ils portaient la série sur leurs épaules. Leurs remplaçants n'auront pas le même succès. Le premier couple qui suit ne sert à rien et dégagera rapidement (au bout seulement de quelques épisodes). Le dernier couple peut aller, mais il est mal exploité. Ayant perdu ses deux éléments essentiels, la série n'a jamais connu le même succès qu'à ses débuts.




Bon, je ne vous conseillerai pas cette série si vous ne l'avez jamais regardé. A moins que je vous ayez envie de vous changer les idées en rigolant. Pour les nostalgiques des année 90, ça pourrait vous tenter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire