9 oct. 2013

The Purge

Film américain

Date de sortie: 7 août 2013

Réalisé par: James DeMonaco

Avec: Ethan Hawke, Lena Headey, Max Burkholder, 

Durée: 1h26

Genre: Épouvante-Horreur / Thriller

Titre français: American Nightmare

Synopsis: Dans une Amérique rongée par une criminalité débridée et des prisons surpeuplées, le gouvernement a donné son accord pour qu’une fois par an, pendant 12 heures, toutes activités criminelles, meurtres inclus, soient légalisées. La police ne peut intervenir. Les hôpitaux suspendent leurs services. Une nuit durant, les citoyens sont à même de définir leurs propres règles et de faire leur propre loi, sans avoir à craindre de sanctions. Au cours d’une telle nuit hantée par la violence et le crime, une famille va devoir faire un choix – bourreau ou victime ? – face à un inconnu venu frapper à sa porte.




Imaginez qu’une fois par an toutes les règles soient révolues et que durant 12 heures vous puissiez vous défouler et tomber dans la plus pure violence, sans qu’il n’y ait aucune conséquence, le tout dans la plus totale légalité. Telle est l’idée de base de The Purge, film d’horreur qui propose un concept intéressant au principe assez dystopien. Afin de réduire la violence, le gouvernement américain a mis en place ce système de purge qui a fait ses preuves puisque la violence n’existe pratiquement plus en dehors de ces 12 heures. C’est dans ce contexte que l’on fait la connaissance de la famille Sandin qui, refusant de prendre part à cet évènement, s’enferme chez elle chaque année, protégée par le système de sécurité mis au point par le père de famille. Sauf que cette année, rien ne va aller comme il faut et c’est dans un huis-clos faussement oppressant que se déroule l’histoire.

Si de prime abord le scénario semble intéressant et innovant, son développement reste plat et tombe dans la facilité en  nous offrant simplement de la violence pure en laissant de côté tout l’intérêt de la purge en elle-même. Le potentiel du concept disparaît rapidement lorsque le film se transforme en huis clos et qu’une bande de jeunes se la jouant Orange Mécanique débarque pour retrouver leur proie, malencontreusement secourue par le fils Sandin au grand cœur. Le film devient alors long, trop long même puisqu’il va falloir attendre un bon moment avant que la brutalité ne se déchaîne. Malgré la présence fortuite de deux personnages imprévus dans la maison qui pourrait déjà amener du piment, le suspense n’est pas présent. Tout, ou presque est prévisible, ce qui gâche un peu plus l’originalité de départ. Du côté de la violence, on est servis puisqu’outre le fait qu’elle soit gratuite elle est montrée entièrement, sans artifices.
En ce qui concerne les personnages, seul le père interprété par Ethan Hawke reste crédible et sa forte présence permet de s’attacher quelque peu à lui, ce qui reste impossible pour les autres personnages un peu trop creux et qui bénéficient d’un traitement bien trop léger. Ici aussi la prévisibilité des actions de certains protagonistes reste bien trop importante, enlevant tout sentiment de surprise.


Au final, malgré une idée des plus originales, The Purge se noie dans une réalisation basique, sans saveur et qui l’empêche de réellement se démarquer d’autres films du genre. S’il reste sympathique à regarder, il ne reste pourtant pas inoubliable. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire