13 mai 2014

La Proposition

Film américain

Date de sortie:  23 septembre 2009

Réalisé par: Anne Fletcher

Avec: Sandra Bullock, Ryan Reynolds, Betty White etc.

Durée: 1h48

Genre: Comédie romantique

Titre original: The Proposal

Synopsis: Lorsque Margaret, une très puissante éditrice, est menacée d'être expulsée vers son pays natal, le Canada, elle imagine une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, le malheureux Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à la supercherie, mais à ses conditions...
Le curieux couple se rend en Alaska pour rencontrer l'étonnante famille d'Andrew. Margaret, citadine jusqu'au bout des ongles et habituée à tout contrôler, se retrouve vite dans des situations qu'elle ne maîtrise plus... Alors que les préparatifs du mariage avancent et qu'un officier de l'immigration les poursuit, Margaret et Andrew ont de plus en plus de mal et de moins en moins envie de respecter le plan prévu...



Sorti en 2009, La Proposition est une comédie romantique sans prétention et sans grande originalité puisqu’elle reprend le concept vu et revu de deux personnes que tout oppose et qui finissent malgré tout par tomber amoureuses. Avant même d’appuyer sur Play on sait déjà comment l’histoire va se terminer mais ce qui attise la curiosité du spectateur c’est bel et bien le développement de l’histoire et bien sûr des sentiments. Ce qui aurait pu faire sortir La Proposition du lot, c’est son côté Le Diable s’habille en Prada avec une Sandra Bullock en éditrice tyrannique et un Ryan Reynolds soumis. Il aurait pu être intéressant de jouer sur cette relation patron/employé et d’innover le genre en apportant un côté social à l’intrigue, mais cela aurait fait prendre des risques à la réalisatrice Anne Fletcher qui se contente de nous servir du réchauffé en se focalisant sur l’éternel thème de la famille.

On quitte donc rapidement le milieu de l’édition pour retrouver les personnages chez la famille d’Andrew durant un week-end où ils devront apprendre à se connaître pour sauver Margaret. On s’attend alors à des dialogues sur le passé de chacun, à ce qu’ils se découvrent à travers la parole. Hors le film préfère se concentrer sur la famille et ses problèmes, nous ramenant vers le côté conservateur symbolisé par la grand-mère qui n’aura de cesse de vouloir tout arranger afin de retrouver la parfaite petite famille américaine. On oublie dès lors le côté méchant de Margaret, quasiment inexistant, qui découvre les joies d’être entourée par des gens qui nous aiment tout en subissant des scènes soit disant humoristiques. Une comédie romantique sans gags ne serait plus une comédie sans cela. Le problème c’est qu’il est difficile de rire devant le ridicule des scènes qui n’apportent finalement rien de plus au scénario. Il faut dire que la prestation des acteurs n’aident pas particulièrement : entre une Sandra Bullock quasiment inexpressive et un Ryan Reynolds qui reste correct sans en faire plus, il est difficile de s’attacher et aux personnages et au film.

La Proposition offre donc une histoire passable mais peu passionnante dont la fin dépasse les limites de la crédibilité. Accompagné d’une réalisation simple sans mise en scène particulière, Anne Fletcher nous offre un film qui se laisse malgré tout regarder si on cherche la simple détente, qui en fera rires certains et d’autres pas du tout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire