31 juil. 2014

L'Héritage, Tome 1: Eragon

Auteur: Christopher Paolini

Titre original: Inheritance, book 1: Eragon

Edition: Corgi Books

Genre: Fantasy, Jeunesse

Date de parution: 2005


Résumé: Un garçon...
Un dragon...
Une épopée...

Voilà bien longtemps que le mal règne dans l'Empire de l'Alagaësia... Et puis, un jour, le jeune Eragon découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse. Fasciné et effrayé, il l'emporte à Carvahall, le village où il vit très simplement avec son oncle et son cousin. Il n'imagine pas alors qu'il s'agit d'une œuf, et qu'un dragon, porteur d'un héritage ancestral, aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore... Très vite, la vie d'Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s'engage dans une quête qui le mènera aux confins de l'Alagaësia. Armé de son épée et guidé par les conseils de Brom, le vieux conteur, Eragon va devoir affronter, avec son jeune dragon, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite.
Eragon n'a que quinze ans, mais le destin de l'Empire est désormais entre ses mains !



Premier tome de la série à succès de Christopher Paolini, Eragon nous présente un récit de fantasy assez classique puisque le pitch pourrait se résumer à l’éternelle lutte du bien contre le mal que l’on retrouve dans de nombreux romans. Malgré ce rapide résumé, c’est bel et bien l’emballage autour qui fait de l’histoire son originalité.

Ici, force est de constater l’imagination débordante de Paolini qui malgré son jeune âge au moment de l’écriture nous démontre un certain talent dans la création du monde d’Alagaësia. C’est un univers complet dans lequel nous pénétrons à la suite d’Eragon, jeune fermier dont la vie va être bouleversée après sa découverte d’une pierre étrange. Dès l’introduction Paolini parvient à instaurer une ambiance mystérieuse qui ne lâchera pas le lecteur durant tout le récit. Ce dernier est bien mené et ne se perd pas en digression. L’auteur sait où il veut en venir et y conduit son lecteur en jonglant entre aventures et rencontres parmi lesquelles il distille avec justesse les éléments importants qui nous conduisent à comprendre les tenants et aboutissants de l’histoire d’Alagaësia. Les évènements s’enchaînent assez rapidement et ne laissent pas de temps à l’ennui, tout en restant cohérent.

Une palette de personnages différents défile tout au long des pages, avec des caractères variés,  ce qui enrichie la lecture d’une autre manière. On n’échappe pas au stéréotype du héros trop gentil au cœur pur, avec un Eragon simple au début, parfois énervant dans ses discours ; mais il évolue déjà  beaucoup dans ce premier tome suite à ses nouvelles expériences et grandit petit à petit. Le personnage de Saphira est atypique et très intéressant et apporte une touche de sagesse complémentaire de celles d’autres humains. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, et tous apportent leur pierre au récit. On peut par contre regretter une vision trop manichéenne avec cette délimitation entre gentils/méchants et donc l’absence de personnages vraiment ambigües.

L’écriture quant à elle reste agréable, malgré toutefois quelques longueurs ou quelques soucis de descriptions qui n’aident pas réellement à visualiser la scène, comme notamment la taille de Saphira.

Dans l’ensemble ce premier tome est attrayant et se laisse lire facilement. On passe un bon moment aux côtés des héros et la curiosité est assez présente pour pousser à lire la suite.


1 commentaire:

  1. J'ai les 3 tomes dans ma pal,vu ton avis je devrais me lancer.

    Pseudo livraddict:kiko28
    blog: muschroom.over-blog.com

    RépondreSupprimer