Solanin

Auteur: Inio Asao

Type: Seinen

Genre: Tranche de vie

Editions: Kana

Publication: Terminée => 2 tomes


Résumé: Une petite mélodie un peu folle qui raconte notre jeunesse, imperceptible et ténébreuse.

Une petite histoire d'amour, drôle et triste, entre Taneda et Meiko, qui n'en sont qu'à leur deuxième année dans le monde du travail. Une œuvre qui a suscité émotion et compassion chez les lecteurs, de tout âge et des deux sexes, une œuvre qui fait parler d'elle !!








Terminé en deux tomes, Solanin est un manga qui se focalise sur une certaine période dans la vie de jeunes gens : le passage au monde adulte avec la recherche d’un travail et toutes les responsabilités qui s’ensuivent. Dit comme ceci, cela n’a rien d’engageant. Pourtant on se prend rapidement d’amitié pour les deux personnages principaux qui incarnent une jeunesse japonaise quelque peu désabusée.

En couple depuis six ans, Meiko et Shigeo vivent ensemble, notamment grâce aux revenus de la jeune femme qui est une ‘office lady’ (employée de bureau) tandis que Shigeo travaille à mi-temps comme illustrateur. Mais Meiko ne se plaît pas à son travail et a du mal à trouver sa place, que ce soit dans son entreprise ou dans la société. Elle considère qu’elle est entravée, et elle veut retrouver une liberté comme celle qu’elle avait durant ses années d’études. C’est ainsi qu’elle prend la décision de démissionner, sans aucun plan pour la suite.



On retrouve ici un problème récurrent à la jeunesse mais pas seulement : trouver un travail qui nous satisfasse. Les raisons de Meiko de vouloir quitter son boulot sont tout à fait louables et compréhensibles puisque l’épanouissement personnel reste quelque chose de très important voire primordial. Mais elle se rend vite compte que cette soi-disant liberté qu’elle a acquise n’en est pas réellement une. Le problème de l’argent est récurrent à travers les pages puisqu’elle est sans cesse en train de calculer combien de temps elle peut durer avec ses économies tandis que ses amis l’exhortent à trouver sa voie.



Outre la recherche de travail, c’est bel et bien la recherche de soi qui transparaît à travers ses deux tomes. On sent une nostalgie pour la vie étudiante passée, synonyme d’insouciance et une incertitude pour le futur qui les attend. Shigeo semble être le plus pragmatique des deux, n’hésitant pas à lâcher son rêve pour obtenir un travail à temps complet et devenir ainsi autonome.
Meiko se révèle enfin dans le second tome, elle se lance, prend des décisions. Il faut dire que ce tome est bien plus émouvant que le premier, et on s’attache encore plus à elle.



Le format court convient parfaitement à cette histoire qui peut être vue comme universelle au vu des thèmes abordés et de cette jeunesse qui se cherche dans une société où tout est déjà prédéfini à l’avance.
Une jolie découverte en comme.



Commentaires

  1. Le thème de cette série me parle bien, je vais voir si je la trouve à la bibli ^^
    Merci pour cette chronique ! Je l'ajoute au répertoire pour le challenge :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu vas la trouver, elle gagne à être lue :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Do You Speak Manga? 2019

Bilan Décembre 2018

Concert Toto