12 mars 2013

Angel Beats!

Studios: P.A Works, Key, Aniplex

Année de production: 2010

Genres: Action, Fantastique, Mythe, Amitié

Nombre d'épisodes: 13 (24 min)

Synopsis: Amnésique, Yuzuru se réveille dans un lieu qui lui est inconnu. À peine conscient, une jeune fille nommée Yuri lui annonce de but en blanc qu’il est mort et qu’il se trouve dans l’au-delà. Cette dernière se présente comme le chef d’un groupe d’opposants tentant de défier les dieux par les armes afin de se venger des souffrances qu’ils ont endurées dans leur vie antérieure. Bien que sceptique au premier abord, Yuzuru découvrira qu’il ne peut mourir dans ce nouveau monde et que le conflit virulent confrontant l’équipe de Yuri à un ange est bel et bien réel. En quête de ses souvenirs, il s’engagera alors dans cette bataille qui paraît sans fin.



L’histoire se concentre autour du sujet de la mort et surtout cette question de ce qu’il y a après. C’est ainsi qu’on retrouve un jeune homme, Otonashi, qui s’éveille en pleine nuit dans ce qui semble être un lycée. On découvre en même temps que lui qu’il est mort et que ce lycée n’est autre que le purgatoire. Il est recruté par un groupe qui combat l’Ange, la représentante des élèves qui veille au bon fonctionnement du lieu, et s’opposent par extension à Dieu. En effet, dans cet endroit, les nouveaux morts vivent une vie de lycéen modèle, les conduisant à disparaître pour semble-t-il se réincarner. Et les rebelles refusent farouchement d’être encore le jouet de Dieu.

On se pose rapidement des questions comme le choix d’un lycée, pourquoi seuls de jeunes adultes se retrouvent ici, quel est le rôle de l’Ange ? Au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, les réponses sont données et offrent une vision de l’intrigue plus étoffée que celle que l’on pouvait avoir à première vue. Si au début il semble que le récit se concentre autour de combats entre les résistants (SSS) et l’Ange, l’histoire évolue pour amener chaque partie à se comprendre, à expliquer les rouages du purgatoire, reléguant ainsi les scènes de combat au second plan. Ce qui transparaît à travers les comportements des uns et des autres n’est autre qu’une ode à la vie, celle de pouvoir avoir une seconde chance de vivre une vie meilleure que la précédente. C’est pourquoi les membres du SSS se rebellent contre Dieu, qu’ils considèrent comme étant le responsable de leurs malheurs quand ils étaient en vie. 


Le groupe de résistant est attachant, drôle et surtout stupide. Si certains personnages sont bien approfondis, il est dommage que le reste des membres restent de simples seconds rôles, à la limite de la caricature. Leurs caractères différents auraient pu apporter plus de diversité à l’histoire.

La force d’Angel Beats !, c’est de poser la question mystique de la vie après la mort, tout en faisant passer les spectateurs par toutes les émotions. Entre le clan des résistants abrutis et les révélations sur leurs passés, on jongle entre humour et tristesse. Les moments forts, touchants sont très présents, en particulier à la fin qui nous offre un dénouement formidable et juste, qui ne laisse pas indifférent. Aidé par une réalisation haute en couleur et une BO magnifique, cet animé touche facilement le spectateur et on a du mal à l’oublier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire