18 janv. 2012

La promesse des ténèbres

Auteur: Maxime Chattam

Editions: Albin Michel

Genre: Thriller

Date de parution: 2009

Résumé: New York. Mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s’oppose à celle de souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l’on vend la mort filmée en direct.
Au cœur de ce maelström, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l’enfer. Celui de la Promesse des Ténèbres.



Maxime Chattam s'est fait connaître grâce à sa trilogie du Mal, assez exceptionnelle dans son genre. Il a su créer des thrillers palpitants, nous plongeant dans la noirceur des être humains. Il avait introduit dans cette trilogie le personnage d'Annabel O'Donnell, inspecteur de police dont le mari avait disparu un an avant son apparition à elle. Chattam avait promis à ses fans de lever le voile sur cette disparition, et c'est ce qu'il fait ici. Nous revoilà donc au début de ce nouveau siècle, dans la ville de New-York encore intacte avec ses tours qui se dressent fièrement. Brody O'Donnel est un journaliste qui aime son métier, sa femme policière. On entre doucement dans le vif du sujet, Chattam s'attardant légèrement pour nous présenter son personnage principal. Brody est un journaliste indépendant, qui choisit ses sujets par rapport à ses envies. Le hic, c'est qu'il est un peu en panne d'inspiration. Un ami va lui suggérer de s'intéresser au monde de la pornographie. C'est ainsi qu'il va faire connaissance d'une jeune fille, belle mais si triste. L'acte qu'elle est sur le point de commettre va transformer Brody et sa vie à jamais.

Chattam pousse le vice loin, très loin. Car ce n'est pas le porno que l'on peut connaître auquel il va s'intéresser, mais celui underground, où la violence prime. Ce sont des scènes choquantes, gores qu'il nous décrit. On découvre une perversité encore plus malsaine, nous montrant une noirceur de l'âme pire que ce qu'il avait pu faire auparavant.

L'histoire est intéressante, puisque d'un côté, Brady va enquêter sur le pourquoi du geste de la fille, s'interrogeant lui-même sur sa part d'ombre. L'homme est-il capable de cacher son instinct primitif sous une couche de bienséance? Pourtant, malgré cela, on a l'impression que tout ceci n'est qu'une excuse de la part de Chattam afin de pouvoir décrire des scènes gores et dérangeantes. Il manque une part de vraisemblance dans ce livre: Brady réussit à remonter la piste, à découvrir la vie passée de l'actrice porno, mais sa femme qui est flic, et qui a été assignée à cette enquête de son côté, a toujours une longueur de retard sur lui. Comment cette femme vive d'esprit, bonne dans son domaine, peut ramer ainsi?

Un autre fait dérangeant concerne toute la partie sur le monde des égouts. On avait un rythme au début qui baisse en intensité, en particulier quand Brady découvre le monde d'en-dessous. Quant à la vérité sur toute l'enquête, je trouve la révélation nulle. J'ai été déçue, et le prétexte employé reprend encore une fois ce côté noir de l'être humain, mais cela sous une forme d'initiation. Par contre, la toute fin reprend un peu de rythme, et Chattam nous surprend grandement en décrivant ce qui arrive à Brady. Et pour une surprise c'est une très grande surprise qui désillusionne quelque peu.




Malgré les points négatifs évoqués ci-dessus, ce livre se laisse lire (âme sensible, s'abstenir): le texte est fluide et on reconnait bien la patte de l'auteur. Si vous êtes curieux de savoir ce qu'il se passe, ce qui arrive réellement à Brady, n'hésitez pas à le lire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire