7 juin 2013

Percy Jackson: la mer des monstres

Auteur: Rick Riordan

Titre Original: The Sea of Monsters

Traducteur: Mona de Pracontal

Editions:Albin Michel

Genre:Fantasy urbaine

Date de parution: 21 mars 2006

Résumé: L'année s'est déroulée sans incidents notables pour Percy qui attend avec impatience les vacances d'été pour retrouver ses amis, tous descendants des dieux de l'Olympe, à la Colonie des Sang-Mêlé. C'est compter sans l'intrusion de monstres sanguinaires dans une partie de foot au collège qui marque le début de nouvelles aventures pour le jeune héros. Les frontières magiques de la Colonie des Sang-Mêlé ont été empoisonnées et Chéron renvoyé. Grover, quant à lui est prisonnier de Polyphème, cyclope redoutable. Pour sauver la colonie il faut retrouver la toison d'or que Polyphème garde précieusement. Cette quête est confiée à Clarisse mais encouragés par Hermès, Percy part également avec Annabeth et Tyson, son nouvel ami qui se révèle être un cyclope et est reconnu comme son demi frère par Poséidon.



Second tome de la série Percy Jackson, La Mer des Monstres est dans la lignée du premier tome, offrant une suite assez sympathique. On entre dans l’histoire facilement, on dévore le livre rapidement. Pourtant, l’effet de surprise qu’avait su susciter Le Voleur de Foudre s’est atténué car Riordan reprend le même schéma pour l’intrigue. On retrouve Percy qui se fait attaquer à son école, et qui s’enfuit vers la colonie des Sangs-Mêlés, accompagné par un nouveau compagnon et Annabeth. Si un nouveau personnage fait son apparition, un autre disparaît, emprisonné quelque part au milieu de la mer des monstres. Et c’est partie pour une nouvelle quête, cette fois-ci destinée à un autre demi-dieu.

L’intrigue en elle-même est intéressante, Riordan réussissant à contextualiser à nouveau les mythes de façon remarquable, même si cela aurait pu être un peu plus poussé. Pour les connaisseurs, il est plaisant de voir l’Odyssée d’Ulysse et de retrouver les monstres qui avaient croisé son chemin. S’il est agréable de redécouvrir ce mythe grec, il n’en reste pas moins que l’auteur joue sur la facilité : on reprend ce qui existe pour l’adapter simplement. Le côté voyage casse la dynamique existante dans le premier tome. L’histoire alterne entre moments plats ou temps morts et actions qui sont néanmoins bien rythmées.

Comme pour le Voleur de Foudre, on déplore une trop grande prévisibilité, ainsi que ce rapprochement avec Harry Potter qui est encore très présent. D’autres aspects de l’intrigue sont également assez maladroits, mal menés et négatifs, comme par exemple la révélation sur le personnage de Tyson, qui ne fait pas vraiment réagir les gens comme cela aurait du être le cas. Encore une fois, on se retrouve avec quelque chose d’éludé un peu trop facilement. Les personnages n’ont guère évolué, et ce malgré leurs premières aventures et l’ellipse de temps entre les deux tomes. C’est assez décevant, notamment pour le personnage de Percy, qui reste toujours trop enfant.  Le personnage de Clarisse est l’exception, elle apparaît plus humaine qu’au premier abord et devient presque sympathique.

L’écriture est toujours aussi simple, du à l’emploi de la 1ère personne, avec quelques touches d’humour, et permet une lecture très rapide.


Dans l'ensemble, La Mer des Monstres est bien, même si on reste toujours dans la simplicité d'un livre pour adolescent. La fin révèle une excellente surprise qui donne envie de lire la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire