19 mai 2013

Angelfall

Auteur: Susan Ee

Titre Original: Angelfall

Traducteur: /

Editions: Feral Dream

Genre: Fantastique, Dystopie, Young Adult

Date de parution: 2011

Résumé: It’s been six weeks since angels of the apocalypse descended to demolish the modern world. Street gangs rule the day while fear and superstition rule the night. When warrior angels fly away with a helpless little girl, her seventeen-year-old sister Penryn will do anything to get her back. Anything, including making a deal with an enemy angel. Raffe is a warrior who lies broken and wingless on the street. After eons of fighting his own battles, he finds himself being rescued from a desperate situation by a half-starved teenage girl.Traveling through a dark and twisted Northern California, they have only each other to rely on for survival. Together, they journey toward the angels’ stronghold in San Francisco where she’ll risk everything to rescue her sister and he’ll put himself at the mercy of his greatest enemies for the chance to be made whole again.



Enorme coup de cœur pour ce roman qui a su me plonger dans son univers magique, envoûtant par bien des aspects. Il est impossible de ne pas succomber à la plume ensorceleuse de Susan Ee, qui parvient ici à jongler entre littérature Young Adult, Fantastique et dystopie. Présenté comme le nouveau Hunger Games, Angelfall n’a rien à envier à la série à succès, réussissant au contraire à se démarquer par les thèmes abordés. Il est par contre impossible de ne pas faire le parallèle entre Katniss et Penryn. On découvre Penryn sur le point de sortir dans la rue avec sa sœur handicapée et sa mère attente de schizophrénie paranoïde. Une jeune fille qui protège sa petite sœur et qui prend soin de sa mère malade mentale : déjà vu. Mais la ressemblance s’arrête ici, car le monde de Penryn n’a rien à voir avec celui d’Hunger Games.

Six semaines plus tôt les anges ont débarqué sur terre et ont commencé à ravager les villes. Alors que Penryn choisi de partir pour se mettre à l’abri ailleurs avec sa famille, zigzaguant entre les carcasses des voitures, elles assistent toutes trois à une bataille entre anges. L’un d’eux a ses ailes arrachées, mais c’est alors que les trois femmes sont remarquées ; afin de permettre à sa mère et sa sœur de pouvoir s’enfuir, Penryn se précipite au secours de l’ange sans ailes. Le chef des anges, énervés, s’emparent alors de la petite sœur et s’envole au loin avec elle. Désespérée, Penryn sait que sa seule chance de retrouver sa sœur est de soigner l’ange et de le forcer à lui donner des réponses. C’est ainsi que commence son aventure étrange, riche en émotions et en rebondissements.

Que ce soit au niveau de l'intrigue ou des personnages, tout est développé à bon escient, sans que l'on tombe dans le cliché ou le grotesque.
Certes on retrouve le duo de la jeune fille téméraire et du "beau gosse" que tout oppose (humaine/ange) mais qui sont obligés de voyager ensemble pour certaines raisons. Mais le cliché s'arrête là. Ces personnages ont un caractère propre, agissent suivant un but qui est égoïste. Il n'y a rien d'héroïque dans cette démarche et c'est ce qui les rend proche de nous d'une certaine façon. L'auteur réussi à les rendre touchants, et parvient également à rendre crédible certains aspects chez Penryn qui aurait pu apparaître comme fortuits, grâce au personnage de la mère, bel exemple du protagoniste atypique mais sympathique.

L'histoire quant à elle pourrait paraître banale aux premiers abords: un monde post-apocalyptique, des anges méchants, la quête de la recherche de la soeur... Sauf que rien n'est comme cela semble être. Le livre est imprévisible, jouant sur plusieurs tableaux sans que l'on soit perdu, dans une parfaite continuité. Susan Ee dépeint un monde en perdition avec justesse, notamment les différentes réactions/ordres humain(e)s qui ont suivi le chaos, mais surtout la psychologie des personnages. Que ce soit au niveau des dialogues, des pensées et ressentis de Penryn, tout est authentique et sonne vrai.

On se retrouve plongé dans une ambiance électrique, très prenante. L'écriture de l'auteur est fluide, belle et possède une légèreté qui nous fait suivre l'intrigue comme si nous étions réellement à la suite de Penryn. La lecture ne souffre d'aucun temps mort et le suspense reste présent du début à la fin, du à ces nombreux moments imprévisibles qui ajoutent de nouveaux éléments à l'histoire sans l'alourdir. Tout est continuité dans Angelfall, et on se laisse prendre au jeu.


Ce livre, premier tome d’une série, est captivant d’un bout à l’autre et il est impossible de le refermer une fois la lecture commencée. Pour l’instant pas encore traduit, il reste pourtant très facile à comprendre. Que vous soyez adeptes de la lecture en anglais ou simple novice, n’ayez pas peur de foncer, vous ne le regretterez pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire