25 févr. 2012

Death Note (animé)

Studio: Madhouse

Année de production: 2006 - 2007

Genres: Shonen; Policier, Thriller, Mystère, Fantastique, Psychologique

Nombre d'épisodes: 37 (25 min) - 2 saisons

Synopsis: L'histoire est centrée sur Light Yagami, un lycéen qui découvre un cahier aux pouvoirs surnaturels, le « Death Note ». Ancienne propriété d’un dieu de la mort, le Death Note permet à son utilisateur de tuer toute personne dont il connaît le nom et le visage. Le scénario suit les efforts de Light pour créer un monde utopique débarrassé du mal grâce au Death Note, ainsi que les conflits entre lui et ses opposants.


Death Note est un manga qui a fait grand bruit lors de sa sortie. Il est simplement génial et ce pour différentes raisons.

Premièrement pour son histoire, intelligente, bien menée et digne des plus grandes intrigues policières. On nous propose un savant mélange d'enquête à un mythe japonais, celui des Shinigamis.

Shinigami? qu'est-ce donc que cela? Il s'agit de simplement de "dieux de la mort". Il en existe plusieurs, et correspondent à la personnification de notre grande Faucheuse. Les shinigamis apparaissent souvent dans les fictions nippones, et ont des buts/actions différentes. Dans ce manga précis, les shinigamis sont ceux qui prennent la vie des humains, afin de rallonger leur propre vie. Cela se passe à travers l'utilisation de la Death Note. C'est là qu'entre en scène une question philosophique qui interpelle chaque spectateur. On s'arrête dessus et on ne cesse d'y repenser tout au long de la trame.

"Si vous aviez la possibilité de débarrasser le monde des meurtriers et criminels, le feriez-vous?" Ce n'est autre que le débat de la peine de mort qui est remis au goût du jour de manière détournée, mais l'auteur ne donne pas de réponse type. Il use des mêmes arguments qui ressortent toujours et s'en sert pour développer son histoire.


Autre raison qui fait de ce manga une oeuvre superbe: ses personnages. On a à faire à des êtres supérieurement intelligents, qui n'arrêtent jamais de nous surprendre. Sur la même longueur d'onde mais en rivalité, ils nous offrent le plus grand combat d'acuité jamais vu.


Light Yagami: lycéen de 17 ans surdoué, il n'aime pas réellement ce monde dans lequel il trouve qu'il y a trop d'injustice. Il va découvrir un carnet, la Death Note, et d'un coup de crayon il va enfin pouvoir mettre au point l'idéologie qui lui tient à coeur. Se débarrasser des criminels. Il va devenir célèbre sous le nom de Kira (Killer) et n'aura d'autre but que de devenir le Dieu de ce nouveau monde qu'il tente de créer, et de se débarrasser de ceux qui oseraient se mettre en travers de son chemin. Manipulateur, calculateur, il utilise ses atouts afin d'échapper aux autorités.


L: il est le plus grand détective au monde (et même les 2ème et 3èmes grand détectives, sous des noms différents). Résolvant ses enquêtes à couvert à travers un écran d'ordinateur, il va pour la première fois être obligé de se montrer. Il est doté d'une grande intelligence, d'une mémoire hors du commun. Il possède certains tics: marcher pieds nus, ne manger que des sucreries, se tenir courbé même assis et saisir les objets par le pouce et l'index. Il va dès le départ soupçonner Light, et fera tout pour confondre Kira. Son duel avec Light offre des moments forts en émotions.

 
Ryuuk: il est le shinigami qui a laissé tomber son carnet sur terre par ennui. Il va suivre Light tout au long de l'histoire, se contentant de regarder les évènements et de s'amuser de ce qui se passe tout en mangeant des pommes dont il est plus que friand.






Misa Amane: fille d'un couple tué par un cambrioleur, elle voue une dévotion aveugle à Kira qui a tué le meurtrier de ses parents. Elle entre elle aussi en contact avec une Death Note, et se sert de ses pouvoirs pour entrer en contact avec Light. Elle fera par deux fois le pacte avec un shinigami afin de posséder les "yeux d'un shinigami": grâce à cela elle peut connaître le nom d'une personne dont elle voit le visage. Mais cela lui coûte la moitié de son espérance de vie. C'est une lycéenne et mannequin amateur qui arbore un style plutôt gothique/lolita. A part Light, rien ne semble l'intéresser. Elle est immature et stupide.



D'autres personnages secondaires sont présents tout au long de l'histoire, la rendant plus attrayante. Mais ce sont quand même les deux personnages principaux qui font tout. Dès le début les motivations de Light sont claires. On se pose donc cette question écrite plus haut. Agirions nous aussi comme Light? Est-ce bien de se servir de ce carnet pour ramener la paix sur la terre? On comprend très bien ce qui le pousse à faire ça, on est même souvent de son côté. Pourtant..... est-il un sauveur ou juste un autre tueur? Décider de la vie d'autrui le renvoi au même statut de ceux qu'il tue. C'est en tout cas ce que pensent la police et L. Une poursuite effrénée commence pour connaître l'identité de l'autre le premier. Pour prendre le dessus, pour gagner ou survivre. Et c'est là que Light par en vrille. Son idéologie lui monte à la tête, et il se prend pour dieu. Ceux qui se mettront à travers de son chemin verront leurs noms sur le carnet. L'utopie tant rêvée fait place à une dictature "au nom de la paix". Light devient détestable, mais il s'en sort grâce à ses dons de manipulateurs. Mais à toujours se croire supérieur, on finit un jour par déchanter.





 Mon préféré est L, pour son apparence atypique, son intelligence et son calme à toute épreuve. Il est le seul à soupçonner Light, et à tout faire pour le faire tomber. Cependant Light le précède d'un pas. On assiste à une partie d'échec mental: chaque coup est prévu à l'avance par la partie adversaire, ce qui confère à ce manga une atmosphère oppressante.

La dernière raison qui rend ce manga super, c'est la réalisation et les graphismes. Le duel Ligh/L se retrouve dans une dualité de couleurs rouge/bleu. Différents effets sont utilisés pour rendre compte de l'atmosphère et des évènements qui arrivent.



En conclusion, ce manga est à voir absolument, on reste scotché devant du début à la fin, se demandant qui va gagner, et comment.

2 commentaires:

  1. Salut! C'est vrai que ce manga est excellent, j'ai absolument adoré la bataille entre L et Kira, et une chose qui m'a beaucoup marqué dans cet animé c'est l’atmosphère, les musiques et tout ce qui est "background". Contrairement à beaucoup (voir la plupart) de mangas, celui là se moque de l'expression des sentiments, Light n'en a rien à faire de sa famille, il n'a pas d'amis, il ne pense qu'à sa réussite professionnelle/personnelle. Et cette impression est encore accentuée grâce au personnage de misa pour qui n'importe quel héros normal devrait se battre, alors que Light la manipule et la détruit lentement.

    D'une certaine façon on pourrait dire que Death note est une sorte de critique de cette société japonaise élitiste et sous pression où rien ne compte sinon la perfection et la réussite, et dans laquelle la famille passe au second plan.

    Sinon je remarque que tu ne fais pas mention de Mello et Near dans ton article, c'était volontaire? Et qu'en as tu pensé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alut!


      Tu soulignes bien le caractère de Light, individualiste au possible. Il se sert de Misa, mais aussi de la journaliste Kiyomi Takada qu'il n'hésite pas à tuer... sa soi-disant déesse. Cette froideur fait peur. Il n'hésiterai pas non plus à tuer sa propre soeur.
      Je dois t'avouer que je n'avais pas vu la critique de la société japonaise, et tu soulèves un point important. Et pourtant c'est assez clair.

      Sinon, oui j'ai fait exprès de ne pas parler de Mello et Near. J'avais peur de trop dévoiler l'histoire à ceux qui ne la connaissent pas.
      Ce que j'en pense: et bien comme Near le dit si bien, ils ne forment un L complet qu'ensembles. C'est marrant parce que tous deux ont hérités de tics de L: Near reste accroupi quand il joue, il joue avec sa mèche de cheveux. Et Mello est toujours en train de manger du chocolat, comme L mangeait toujours quelque chose de sucré. Ca confère encore plus cette idée de complémentarité.

      Et pourtant Mello est différent dans son caractère. Son envie de gagner est plus poussée. Il n'hésite pas à employer des moyens tortueux. Mais je trouve dommage qu'on ne l'ai pas plus vu au final.

      Supprimer