31 déc. 2014

Le Livre sans Nom

 Auteur: Anonyme

Titre original:  The Book With no Name

Edition: Le Livre de Poche

Genre: Thriller

Date de parution: 2011


Résumé: Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets.
Un serial killer qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom. La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d'oeil à Seven et à The Ring, et voilà le thriller le plus rock'n'roll et le plus jubilatoire de l'année ! Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte.
II a ensuite été publié en Angleterre puis aux Etats-Unis, où il connaît un succès fulgurant.



Le Livre sans nom, écrit par une personne qui tient à son anonymat, est un roman déjanté qui joue sur plusieurs genres pour nous offrir une œuvre hybride décalée mais jouissive.

Le récit nous entraîne dans une petite ville où la morale n’est pas et où tout est permis. Passé une introduction qui démontre toute la violence que l’on va retrouver par la suite, le récit reprend cinq ans après le carnage du Bourbon Kid, tueur aussi mystérieux que ses motivations. La vie a repris son cours depuis, ponctuée par la violence des habitants de Santa Mondega, mais tout bascule à nouveau avec la recherche d’une pierre précieuse dont la valeur va entraîner plus de morts qu’on ne peut en compter. On se retrouve un peu avec un scénario à la Tarantino ou à la Rodriguez, avec des personnages décalés mais attachants à leur manière, et une intrigue qui prend une direction totalement inattendue. Le récit est dynamique et nous présente une succession de scènes excellentes, qui nous entraînent petit à petit vers un univers plus fantastique. Ce mélange de genres n’est pas dérangeant : surprenant au moment de la lecture, mais cela est fait de manière fluide et cohérente, donnant alors un plus au récit.

Ce dernier se divise en plusieurs chapitres, chacun suivant un personnage différent : on a alors un panorama assez complet de ce qui passe dans la ville, et cela confère du peps à l’histoire, l’empêchant de tomber dans l’ennui. Les protagonistes sont eux assez caricaturaux, mais on s’attache malgré tout à eux malgré leurs nombreux vices.

L’écriture reste le point faible du roman, même si correspond parfaitement à l’histoire qui nous est racontée. Simple, crue, violente, elle dépeint parfaitement et les personnages et l’ambiance de l’intrigue. Le problème provient de certains dialogues, maladroits et bancals lorsqu’il s’agit des deux moines. Il est difficile de concevoir que ces hommes de paix changent du tout au tout en moins de 48h et puissent utiliser un vocabulaire vulgaire. Malgré cette petite critique, l’écriture reste plaisante et nous emmène parfaitement à sa suite.

Mixte entre western, fantastique, policier et thriller Le Livre sans nom nous offre une histoire des plus singulières qui nous embarque dans une aventure tordue que l’on suit avec le plus grand plaisir du début à la fin. 


3 commentaires:

  1. Sa suite est tout aussi arrachée du ciboulot <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te dirais ça, j'ai les trois autres livres dans ma PAL !

      Supprimer
  2. Tu me fais penser que je dois sortir le troisième tome de ma PAL. C'est barré, je plussoie.

    RépondreSupprimer