18 juil. 2011

Le Poète

Auteur: Michael Connelly

Titre Original: The Poet

Traducteur: Jean Esch

Edition: Seuil Policiers

Genre: Policier

Date de parution: 1997

Résumé: Le journaliste Jack McEvoy a souvent interviewé de jeunes veuves, écrit des articles sur des assassinats, des suicides, s'immisçant sans vergogne dans la douleur des proches. Il sait que ce genre de d'évènement n'arrive pas qu'aux autres et sa vie bascule dans l'horreur le jour où Sean, son frère jumeau, est retrouvé mort au volant de sa voiture de police. Sean s'est tiré une balle dans la bouche. Le suicide ne ferait aucun doute : il n'aurait pas supporté d'avoir échoué dans une enquête sur un crime sadique, celui de Theresa Lofton, jeune étudiante retrouvée coupée en deux dans Washington Park. Mais Jack refuse de croire à cette thèse. Pour lui, en effet, deux indices demeurent inexpliqués : d'une part, sur le pare-brise de la voiture quelqu'un a écrit "Hors de l'espace, hors du temps" et il semble peu probable que ce soit Sean lui-même qui ait rédigé cette phrase, d'autre part, le jour de sa mort, Sean devait voir un indic, un certain Rusher, qu'on n'a jamais retrouvé. Jack rouvre le dossier.

Il s'aperçoit alors que d'autres flics se sont suicidés après avoir, eux aussi, échoué dans des enquêtes sur des meurtres tout aussi effroyables que celui de Theresa Lofton. Sur les lieux de ces différents "suicides" on a retrouvé le même genre de phrases énigmatiques. Une première conclusion s'impose : il y a certainement eu meurtre et l'on a sans doute affaire à un tueur de flics particulièrement redoutable. Celui-ci signe chacun de ses meurtres d'une citation que Jack finit par identifier : ce sont des vers tirés de différents poèmes d'Edgar Allan Poe. Jack remonte alors la piste de ce "Poète" meurtrier, et c'est toute une organisation pédophile (utilisant les réseaux internet, échangeant informations et photographies, s'appuyant sur des avocats corrompus, etc...) qu'il va découvrir...



Connelly délaisse ici son célèbre inspecteur Harry Bosh pour nous entraîner dans une enquête d'un genre plus journalistique. Son nouveau héros est tout aussi charismatique, et lui aussi est prêt à tout pour que la vérité éclate. Journaliste borné, Jack McEvoy n'a aucune intention de se laisser mettre de côté par le FBI, quitte à user de chantage. Ce nouveau personnage est intéressant car à travers lui Connelly nous dévoile les dessous du métier de journaliste, métier qu'il a lui même exercé un certain temps. Serait-ce une sorte d'hommage à son vieux métier? Quoi qu'il en soit, cette nouvelle perspective donne une sorte de fraîcheur dans le récit policier et c'est assez intéressant.

Ici encore on a une histoire qui est passionnante, qui se laisse lire facilement et qui nous offre une intrigue fort intéressante, recherchée, et riche en rebondissements. Comme dans tous les autres livres de Connelly que j'ai pu lire, on a encore ici la division des points de vue: celui de Jack et celui du tueur. Ainsi la lecture est cadencée par leurs deux histoires, ce qui donne un rythme particulier à l'écriture.

Le lecteur voit donc évoluer l'enquête, l'approche des héros vers ce tueur qui sait qu'on le poursuit. On se demande juste comment tout cela va se terminer, comment le tueur va se faire prendre? Et là on retrouve un Connelly au plus haut de sa forme avec un dénouement inattendu, surprenant et super.

D'un bout à l'autre de son roman Connelly balade son lecteur de rebondissements en rebondissements, sans pour autant le perdre. L'intrigue doit être une des meilleures qu'il ait écrite à ce jour.


Personnellement ça doit être mon roman préféré de Connelly. On le lit d'une traite tellement on est pris dedans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire