25 juil. 2011

Dead Silence

Film américain

Date de sortie: 2007

Réalisé par: James Wan

Avec: Ryan Kwanten, Donnie Wahlberg, Bob Gunton etc.

Durée: 1h30

Genre: Horreur

Synopsis: Un homme revient dans sa ville natale pour enquêter sur la mort mystérieuse de sa femme. Au fur et à mesure de ses recherches, il apprend que ce meutre pourrait avoir été commis par le fantôme d'une ventriloque continuant à vivre à travers ses marionnettes...



Tout commence une nuit d'orage avec un jeune couple. Un paquet étrange leur parvient, et en l'ouvrant ils découvrent une poupée de ventriloque, du nom de Billy. La femme trouve cela drôle, jusqu'au moment où elle se retrouve seule dans l'appartement, son mari étant allé acheter à manger. Et là c'est le drame pour elle, elle se fait tuer par la poupée, du moins semble-t-il. Son mari décide donc d'enquêter sur la mort de sa défunte bien aimée et pour cela remonte à la source de la poupée: sa ville natale.

On assiste alors à une sorte d'enquête policière, le mari faisant office de détective. Il découvre que la comptine qu'on lui chantait enfant n'en est pas vraiment une, et que la vilaine Mary Shaw a bel et bien existé et fut tué par des gens de la ville. Une malédiction repose sur sa tête!

Si au début on croyait que l'on allait avoir affaire à une poupée tueuse du genre de Chucky, on s'est fourré le doigt dans l'oeil. Le film dévie sur un spectre vengereur qui ne tue que ceux qui hurlent en le voyant.

Le réalisateur nous plonge dans l'ambiance dès le départ, avec une image sombre: l'appartement du couple est peu éclairé, on ajoute l'orage pour accentuer l'impression d'une atmosphère étouffante. Par la suite on a droit à des scènes chez un embaumeur, un cimetierre, et bien sûr l'ancien théâtre de Mary Shaw. Le suspens monte petit à petit, pour nous offrir une fin digne de tout film d'horreur: la confrontation entre le héros et le fantôme qu'il combat. Bien sûr au passage on aura quelques morts, sinon ce n'est pas intéressant. D'ailleurs, la particularité des morts est intéressante: une machoire écartée au possible pour bien montrer que la victime a perdu sa langue; on reste dans le thème de la ventriloquerie.


La fin nous dévoile un épilogue étonnant et sympathique, mais il nous en faut plus pour avoir réellement avoir peur.

1 commentaire:

  1. James Wan a l'air d'être obsédé par les petites vieilles et les poupées on dirait (insidious,saw) et ce film a la particularité de réunir les deux. Mais c'est vrai que le film est un peu décevant niveau frisson, surtout qu'au départ y'avait du potentiel.

    RépondreSupprimer