11 juil. 2011

L'Ame du Mal

Auteur: Maxime Chattam

Titre Original: /

Traducteur: /

Edition: Albin Michel

Genre: Thriller

Date de parution: 2002

Résumé: Pas plus que sa jeune assistante, l'inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d'outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d'une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu'on lui a enseigné. S'immerger complètement dans la psychologie d'un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu'il s'en faudrait d'un rien pour qu'un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?


J'ai trouvé ce thriller totalement captivant, pourquoi? Et bien d'abord pour son histoire. On suit l'enquête au moment même où elle se déroule (certes comme dans tout thriller), on reçoit les informations au compte goutte, nous décrivant les avancées d'une enquête, son lot d'espoir mais aussi de désillusions. De plus j'aime cette particularité de Brolin: ancien du FBI devenu inspecteur de police, il met au service de ses enquête son aptitude de profiler, à savoir sa faculté à se mettre dans la peau d'un tueur. Et c'est prenant, parce que là, à la différence de ce que l'on peut voir à la télé, on est dans la tête de Brolin, et donc du tueur. On entre dans l'antre du mal.
L'histoire est intéressante et se découpe en 5 parties dont une se passe dans le passé. La suite se déroule avec un premier serial killer, le Bourreau de Portland, et continue avec.... le fantôme du Bourreau qui serait revenu d'outre-tombe?? 
Le suspens est là, bien présent dès le début. Jamais ou presque on voit le point de vue du tueur. Il est en retrait si on veut. Ce qui est important c'est l'évolution de l'enquête avec ses personnages principaux, flics, civile, scientifiques.
D'ailleurs Chattam attache une grande importance à la criminologie ainsi qu'aux détails des éléments scientifiques. On apprend beaucoup de choses à travers cette lecture, ce qui parfois peut rendre un peu long certains passages, mais cela reste rare. En effet l'auteur fait preuve d'une grande fluidité dans ses descriptions qui permettent aux lecteurs de bien se représenter la scène.
Ainsi on vit l'instant décrit avec les personnages, on ressent la pression qui envahit nos héros mais qui nous envahit également avec cette peur de retrouver à nouveau un cadavre, et cette description de l'horreur qu'il aurait subit. On plonge dans un monde de ténèbres mais on est tellement pris que l'on dévore ce livre en un rien de temps.


Je terminerais avec cette note de l'auteur lui-même: "La réalité dépasse la fiction. Après ces deux années j'ai découvert que mes parents et que tous les parents du monde avaient menti à leurs enfants : les monstres existent. Sans faire l'apologie de l'horreur, j'ai tenté d'écrire ce roman en étant le plus près possible de la réalité. C'est sans doute cela le plus effrayant."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire